Aborder un groupe de femmes dans un bar

Aborder des femmes dans un bar est une manière comme une autre de faire des rencontres. A condition de s’y prendre correctement.

Inutile d’y aller tous les jours y laisser votre temps et votre argent. Si vous partez dans l’optique d’y aller pour séduire une femme, vous allez vite être déçu.

Je parle en connaissance de cause, car j’ai déjà commis cette erreur il y a quelques années. Dans les faits sur 5 sorties au bar et 10 tentatives, j’ai récolté 3-4 conversations agréables qui n’ont débouché sur rien de plus (et toutes les femmes ne m’intéressaient pas).

Donc j’ai pensé à une autre façon de sortir, et là jackpot ! Des rires, des sourires, du plaisir et des numéros. Je vous explique ça tout de suite !

Aborder et séduire un groupe de femmes: les règles

Aborder groupe de femme au bar

En fait à cette époque, je me débrouillais plutôt bien dans les soirées avec des connaissances, car je cherchais à parler avec les gens pour prendre l’habitude de parler aux inconnu(e)s et aussi à me détendre.

Alors je me suis demandé pourquoi ça se passait mieux en soirée dans un appartement qu’au bar. Et la réponse a été immédiate : parce que je cherche juste à passer une bonne soirée ! Donc j’ai juste appliqué la même méthode partout, en faisant du bar mon espace de jeu.

Ce que je vais vous dire ici concerne la façon d’aborder un groupe de femmes, mais ça vaut aussi pour une seule femme. Ceci étant dit, voici quelques règles à respecter si vous voulez maximiser vos chances de succès :

  • Vous allez sûrement essuyer quelques refus. Ne le prenez pas pour vous et continuez votre soirée. Un footballeur n’arrête pas de jouer parce qu’il a raté quelques contrôles et quelques passes. Il y en aura d’autres, ça ne fait pas de lui un mauvais joueur.
  • Aller tout seul dans un bar n’est pas une excellente idée, car un loup solitaire c’est louche! A moins d’être un vacancier vous aurez du mal à le justifier…
  • Allez-y de préférence avec des mecs (1 ou plus) qui s’y connaissent en séduction. Que croyez-vous faire avec vos amis qui n’abordent personne et qui vous railleront à chaque tentative tout en vantant leur inactivité? Sans parler de ceux qui orienteront la conversation sur des sujets à bannir (déjà vécu)!
  • Si vous avez la possibilité d’avoir une femme dans votre groupe, vos chances vont grimper significativement. Surtout si elle est jolie…
  • Évitez de mater toutes les femmes en les commentant entre mecs ça fait baisser votre valeur. Et ne vous lancez pas dans des débats avec vos amis qui ne suscitent pas le rire (on va y revenir).
  • Dernier point ne faites pas comme font beaucoup d’hommes : acheter son attention en lui offrant un verre… Ça ne marche pas et à la longue ça coûte cher inutilement.

Comment aborder un groupe de femmes au bar ?

1. On aborde le plus possible au bar

Séduire une femme au bar

Première chose quand vous arrivez dans un lieu, vous devez amener une énergie positive.

Toujours. On doit sentir que vous êtes heureux. C’est un critère de personnalité très important en séduction. Les femmes ne pas sont attirées par des gens tristes. Il faut donc que j’ai l’air de m’amuser ?  Non, il faut s’amuser

Parlez aux gens! Et ça commence par les employés du bar, notamment la serveuse (si vous voulez qu’elle vous aide à aborder des femmes, notamment avec la technique du morpion…).

Discutez avec les différents groupes et les gens qui les composent. Ça va vous échauffer en plus de vous préparer à discuter avec des gens plus ou moins contre votre intrusion. On y reviendra. Parlez-leur simplement et essayez de leur faire passer un bon moment en votre compagnie.

A terme, vous serez celui que tout le monde voudra près de lui. Déplacez-vous de groupe en groupe et discutez avec les gens si vous sentez que c’est possible.

Exemple : si vous échangez des regards avec l’une des femmes du groupe, c’est le top, allez-y! En revanche si un groupe de femmes regarde des photos en train de rigoler, n’y allez pas, vous allez tenter de tuer leur moment. Elles vont donc vous recaler.

Si vous abordez seul

Ensuite on y va! Faites une observation ou posez une question ouverte. C’est tout? Oui c’est tout. Elle(s) vous répond(ent) et vous échangez. 

Parlez et regardez tout le monde, pas seulement votre cible s’il y en a une dans le groupe. Puis comme je le préconise toujours, changez de groupe quand la conversation est au pic!

Exemple : vous discutez depuis 2 minutes et vous lâchez un truc drôle qui fait exploser de rire tout le monde, partez à ce moment-là.

Et la fille ? Je croyais qu’il fallait toujours prendre son numéro avant de partir ? 

Vous n’êtes pas là pour séduire une femme dans un bar, vous êtes là pour passer un bon moment et c’est parce que vous passez un bon moment que vous allez avoir des opportunités.

Le gros du travail se fait avant (élocution, langage corporel, style vestimentaire, conversation, apparence, style de vie…) d’où l’intérêt de voir un spécialiste (comme moi) pour vous améliorer. Revenons au bar.

À ce stade de la soirée, il suffit de parler à tout le monde. Et ensuite revenez dans le groupe qui vous plaît le plus, c’est-à-dire celui où on vous apprécie le plus ! À ce moment-là, vous pouvez leur proposer de rejoindre votre table pour continuer à rire avec vos amis souriants.

Si vous abordez avec un copilote

Un seul parle, l’autre soutient. Même chose que quand on est seul : faites une affirmation ou alors un petit débat sur les questions homme-femme ça fait toujours réagir et c’est sexué.

Livrez une conversation amusante et légère, puis invitez-les à votre table. Je le répète, les membres de votre table doivent avoir l’air de s’amuser aussi ou ça ne leur donnera pas envie d’y aller, voilà pourquoi il faut être heureux en soirée.

Sinon vous pouvez rester à la leur, la courtoisie voudrait qu’elles ne se déplacent pas. À votre copilote de faire son boulot en gérant le groupe, peu importe la table, pendant que vous isolez. 

Si votre copilote est une femme, vous allez maximiser vos chances. C’est le petit poisson qu’on envoie dans l’eau pour en attraper un plus gros (c’est une image, les femmes ne sont pas des poissons, je le mesure)!

2. On reste dans le groupe où se trouve sa cible

Séduire un groupe de femmes

Une fois que vous avez fait le tour et que vous décidez de retourner dans un groupe ou ça s’est bien passé, j’aime bien y aller plus directement.

Je vous livre ma routine pour faire évoluer vos liens, je dis la chose suivante : « Hey vous n’allez pas le croire, mais je connais toute la ville en périphérie sur Facebook« !

Alors les gens prennent leur téléphone, regardent votre profil et certains vous ajoutent. Ne demandez pas à votre cible si elle l’a fait, a moins que ses signes d’intérêts étaient au vert à votre premier passage.

Ce serait prématuré. De plus cette routine est intéressante si vous avez plus de 1000 contacts dans une ville moyenne comme Bourges. Avec 150 contacts dans une ville moyenne ou 1000 dans une ville comme Paris, c’est inutile…

Vous êtes revenus dans ce groupe pour votre cible notamment, entre-temps vous vous êtes assis avec elle ou avez proposé au groupe de s’asseoir avec le vôtre, donc il est temps de se consacrer à elle. Si vous avez un copilote, vous allez pouvoir l’isoler du groupe facilement. Mais si vous n’en avez pas, mon conseil c’est de séduire tout le groupe!

D’abord parce que sur tout le groupe, même si votre cible n’est pas intéressée, il y en aura sûrement une autre d’intéressée par vous. Mais aussi parce que quelque soit votre cible, si tout le groupe vous approuve car vous les avez charmées, ça jouera en votre faveur le jour où vous choisirez l’une d’entre elles.

3. Parler à la cible dans le groupe de femmes

Présentez-vous au groupe de manière plus personnelle et invitez-les à se présenter aussi, sans que ce soit un interrogatoire! Amusez-vous a deviner ce qu’elles peuvent faire dans la vie! Puis demandez-leur comment elles se sont rencontrées (équivalent en soirée copains de « comment tu connais [notre ami commun] »).

Vous pouvez continuer à jouer aux prédictions en disant qui est la meneuse, qui est la pipelette et qui est la… coquine! L’idéal c’est que ce soit votre cible pour lui dire : « je ne pourrais pas te présenter à ma mère tellement t’es chaude, je cherche plutôt une femme [vos critères] ».

Une technique intéressante à utiliser en groupe, c’est de « prendre en grippe » votre cible. En citant son nom a foison, en lui demandant son avis, en parlant pour elle…

C’est d’autant plus intéressant si elle n’est pas bavarde! Excusez-vous assez rapidement et dites-lui que vous n’avez rien contre elle. La preuve vous allez entamer une conversation avec elle!

Exemple : Excuse-moi Athéa tu vas croire que je t’en veux, mais c’est pas le cas, je suis juste taquin.  J’aime bien comme prénom Athéa, je parie que t’es d’origine grecque… 

Puis alternez entre parler au groupe et parler a votre cible. Mais que faire si une d’entre elles montre un rejet à mon endroit? Rappelez-vous ce que j’ai dit plus haut : séduisez-les toutes! Pour être plus précis je parle de flirt, de dragouille (pour reprendre les mots d’une ex).

Car si vous plaisez à toutes, votre présence ne sera jamais remise en question. C’est exactement comme lorsque vous abordez deux ou plusieurs femmes.

Séduisez ce potentiel ennemi pour en faire un allié. Ou elle forcera le groupe à choisir entre vous et elle. Et à ce jeu-là vous perdrez, vous l’inconnu contre une amie de longue date. 

Conclusion

Pour finir, comme d’habitude, dès que vous identifiez un point commun à exploiter, suggérez-lui une sortie future (pendant l’apogée de l’interaction) en lien, ce qui implique naturellement d’échanger des numéros de téléphone. Et voilà le travail!

Voilà pour ce qui est des bars et même des soirées entre amis. En réalité, il est plus question de vous, que de votre cible. Amusez-vous, parlez aux gens, soyez ouvert et marrant.

Si vous vous débrouillez bien vous pouvez avoir un ou plusieurs numéros. En revanche si vous êtes dans un jour sans, vous aurez au moins passé une bonne soirée! C’est à la portée de tous une fois qu’on est au courant bien sûr.

Maintenant il reste la pratique et c’est là que ça coince si on n’est pas coaché pour corriger ses petits défauts. Autre point, il y a des méthodes avancées, on en parle dans les programmes.

À vous de jouer et de nous faire part de vos réussites, interrogations, échec… Opportunités d’amélioration!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *