Comment faire face à la pression sociale et du couple ?

« Arrête tu vas pas aller la voir elle est moche »

« T’es sérieux t’écoute du Madonna »

« Oh… c’est bidon comme série, regarde plutôt comme moi »!

On pourrait symboliser la pression sociale par ces quelques phrases.

En gros c’est la bien-pensance de ce qui est acceptable ou pas, souvent sur des sujets subjectifs. Si encore cette pression sociale pouvait être généralement positive, genre : « L’alcool est une catastrophe pour le foie! C’est trop sucré, ça n’a apporte rien au corps humain et ce n’est pas parce qu’on on en consomme de manière culturelle que ça la rend bonne pour autant! On devrait arrêter ». 

Non c’est l’inverse! « Tu bois pas? Roh tu sais pas t’amuser, c’est quoi cette jeunesse »!

Ce qui est acceptable ou non dans la société est induit par des éléments que vous ne maîtrisez pas. Sortez dehors en jupe (en tant qu’homme) et vous subirez tout ce que l’être humain produit quand il est face à quelque chose qu’il ne comprend pas : peur, rejet, moquerie, agressivité, curiosité…

En gros pour exister socialement il faut rester dans le moule préfabriqué familial et sociétal. 

Maintenant que je vous ai parlé de la pression sociale, je vais maintenant je dire comment y faire face, de pourquoi il ne faut pas la condamner d’office, comment la gérer pour autrui et pour soi, puis je conclurais par quelques mots sur celle que subissent les femmes. 

Faire face à la pression sociale et s’assumer

Pression sociale et couple

Le leadership est une qualité hautement valorisante et valorisée dans la société. Être un leader, c’est assumer qui on est et ce qu’on fait même si parfois, on va à contre courant de la société.

Ce qui veut dire que si vous sortez du moule sur certains sujets et que vous l’assumez, ce sera vu comme une qualité.

Si vous sortez trop souvent du moule, vous serez vu comme un mec bizarre! Et vous serez isolés. De toute façon vous vous retrouverez isolés à la moindre différence par rapport au reste des gens.

Tant que vous semblez faire comme les autres et que vous assumez les quelques différences qu’ils apercevront, vous leur donnerez une leçon de leadership. Vous êtes un homme qui vit à son rythme avec ses codes et qui ne se laisse pas dicter sa conduite par qui que ce soit.

En revanche si vous sortez totalement du moule, assumé ou non, vous ne serez pas considéré.

Exemple : vous n’avez pas d’amis, vous êtes célibataire, vous n’avez jamais été à l’école, vous n’avez pas de télé, pas de réseaux sociaux, vous ne travaillez pas, vous vous habillez d’une façon non conventionnelle… Vous serez rejeté et personne ne voudra vivre dans votre paradigme.

Point complémentaire, pour y faire face vous devez être indépendant financièrement.

Difficile de mordre la main qui vous nourrit. En clair si vous vivez chez vos parents et que vous avez des divergences sur un sujet important, ça peut se retourner contre vous.

En revanche si vous vivez seul et n’êtes pas dépendant d’eux, vous aurez plus de poids pour faire passer vos arguments et vous imposer.

Pareil pour vos amis, vous ne devez pas avoir peur de les mettre de côté s’ils ne vous respectent pas. « Être un leader c’est être seul », disait Kobe Bryant. En tout cas il ne faut pas avoir peur de prendre des décisions qui vous coûtent.

Quels sont les bienfaits de la pression sociale ?

La pression sociale à néanmoins des avantages. D’abord c’est sécurisant. Elle vous oblige à faire comme tout le monde et « puisque tout le monde le fait, je ne suis pas bizarre et je n’ai pas à avoir peur d’être jugé ».

C’est validé par d’autres avant vous. Bien sûr tout dépend du contexte. Si je bois de l’alcool à la Gay pride, je vais passer inaperçu. Si je bois de l’alcool dans une mosquée ce sera très mal vu. Vous comprenez l’idée…

C’est intéressant aussi pour être sûr de faire des choix non biaisés par des paramètres brouilleurs. Souvent on présente sa nouvelle conquête à ses amis pour ça aussi : être sûr qu’on a fait un bon choix (les femmes font souvent ça). Et on les pense bons quand ils sont validés par des personnes que nous estimons.

Ça permet aussi de définir ce qui est bien et mal pour vous donner des limites.

Donc il n’est pas question de dire que la pression sociale c’est nul d’office car vous ne pouvez pas faire toutes les bêtises qui vous passent par la tête.

En revanche sur certains sujets c’est un problème. Beaucoup d’idées véhiculées par la société vont vous tomber dessus et ne sont pas franchement reluisantes, comme l’alcool, le tabac, l’amusement, la façon dont vous devriez vivre, etc. En séduction ça va être le choix de vos conquêtes et votre style de vie.

Pression sociale et couple

Choix de couple

La société crée un prototype de femmes dont elles devraient se rapprocher et qui doit devenir votre compagne.

Par exemple les femmes qui ont trop de formes en sont exclues (et même si ça fait complexer nombre de femmes d’être mises à l’écart, ça ne les empêche pas de faire des rencontres).

Vous n’êtes pas obligés de faire comme tout le monde. Le tout c’est de savoir ce que vous voulez, plutôt que de prendre par défaut. C’est vous qui avez la clé.

Ceci dit, si votre mère vous met en garde contre telle ou telle femme, ce n’est pas toujours pour le plaisir de combler un vide dans sa vie.

C’est pour vous éviter certaines erreurs qu’elle a pu voir et constater. Prenez toujours en compte cette pression sociale si elle porte sur des critères objectifs : santé, faits passés, vos règles de vie, etc.

Mais pour tout ce qui est de l’ordre des goûts et des couleurs : ne vous soumettez JAMAIS. Assumez qui vous êtes. Dites le clairement à votre entourage pour leur laisser une chance de vous accepter tel que vous êtes et mettez de coté ceux qui ne l’accepteraient pas. C’est la voie du bonheur.

Comment vivre en couple avec quelqu’un que vous côtoyez depuis longtemps mais qui ne respecte pas vos choix, vos goûts et vos relations? Juste parce que votre relation date? Si vous le pensez, attention à vos futures relations amoureuses…

C’est un devoir d’ami de respecter ces choses là. Si votre ami vous présente une femme, la chose la plus stupide serait de dire après coup : « elle n’est pas terrible, tu as connu mieux ».

Ce n’est pas vous qui êtes avec elle. Pourquoi ce besoin de projeter vos goûts sur les autres? Vous n’êtes pas le baromètre du bon goût car ceux-ci ne se discutent pas. Les seuls points dont vous avez le devoir de soulever en tant qu’ami sont objectifs : C’est qui? Elle fait quoi? C’est quel genre de personne? Elle te veut quoi? Quel est son passé? Je l’ai trouvé très agréable/désagréable parce que… Te connaissant j’ai peur que ça marche/ne marche pas parce que… Voilà, là vous faites votre boulot d’ami en étant son garde fou et en le confrontant aux réalités que sa béatitude amoureuse du moment pourrait mettre de coté. Vous êtes une bonne pression sociale.

Pression sociale et femmes

Pression sociale sur les femmes

Les femmes font face à la pression sociale de manière systématique (tu ne peux pas paraître facile, tu ne peux pas non plus être vierge, tu te fais juger en permanence sur le physique…).

Si vous êtes assis à une table avec une femme qui veut vous draguer, elle aura une attitude différente selon cet entourage (et vous aussi d’ailleurs).

Exemple, vous lui faites des avances devant le groupe/vous lui faites des avances en privé. Vous aurez deux réactions différentes car dans le premier cas elle est face à la pression sociale, dans le second elle est dans l’intimité et libérée des regards inquisiteurs.

Vous l’aurez donc compris, vous aurez de meilleurs résultats en essayant de séduire une femme isolée de son groupe (qui représente sa pression sociale proche) qu’avec.

Conclusion

C’est un long sujet car on fait tous face à la pression sociale étant célibataire ou même en couple.

D’ailleurs ceux qui se sont lancés dans la quête d’une vie meilleure pour eux, que ce soit pour une femme quand elle dit qu’elle veut être femme au foyer et un homme quand il dit qu’il veut apprendre à séduire, l’ont subi.

On vous fera comprendre que ce n’est pas viril d’apprendre à séduire pour vous empêcher d’y aller. Car ça dérange leur ego que vous séduisiez plus de femmes que lui.

Comment j’en viens à cette conclusion : parce qu’une fois que vous êtes formés, ces mêmes hommes vous posent un tas de questions sur ce que vous avez appris et comment vous faites pour avoir les femmes qu’il convoite… Permettez-moi un LOL sur cet exemple de virilité qui consiste à baver sur la vie des autres. C’est un nouveau concept (ironie je précise).

Pour finir, je vous rappelle une nouvelle fois ceci : si votre couple ou entourage vous impose une pression qui n’est ni validée par votre style de vie, ni par la raison (n’allez pas dire qu’il faut que je quitte ma famille car elle ne valide pas le fait que je veuille boire comme un trou et fumer des substances illicites), c’est qu’il faut vous en libérer. Soyez leader et indépendant et vous pourrez imposer vos idées pour une vie plus belle.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *